Déroulée sous anesthésie locale

l'intervention est garantie sans douleur grâce aux techniques et aux instruments modernes (MEOPA, sédation, …)

Je prends rendez-vous

Extraction des dents de sagesse

Photo d’une jeune femme en pleine réflexion

La troisième molaire, appelée communément dent de sagesse, est un vestige de l’évolution. Au fil des générations nos mâchoires se sont affinées alors que le nombre de nos dents est resté le même.


L’extraction des dents de sagesse est elle systématique ?

Non, l’extraction des dents de sagesse n’est pas systématique et n’est préconisée que dans certaines situations décrites ci dessous.


Dans quels cas doit on retirer les dents de sagesse ?

  • Pour des raisons orthodontiques Lorsqu’il n’y a pas assez de place pour toutes les dents, l’orthodontiste peut être amené à prescrire l’extraction des dents de sagesse (ou d’autres dents).
  • En cas d’accident d’évolution des dents de sagesse. Du fait de leur situation terminale sur l’arcade dentaire, les tissus autour des dents de sagesse peuvent s’inflammer ou s’infecter. Cette situation clinique apparaît tout particulièrement lorsque la dent de sagesse est « coincée » ou à moitié sortie de la gencive. Cela s’appelle une péri coronarite et est aisément identifiable par plusieurs symptômes : fortes douleurs, mauvais goût dans la bouche et difficulté à ouvrir en grand.
  • En cas de délabrement important de la dent de sagesse. L’accès de la brosse à dent aux dents de sagesse est complexe et il arrive souvent que ces dents se carient. La mastication sur ces dents est quasi inexistante puisque 90% de la mastication se fait au niveau des prémolaires et de la première molaire. Il est donc parfois préférable de retirer une dent de sagesse abimée plutôt que de la conserver.
  • Lorsque la dent de sagesse augmente le risque de carie sur la molaire qui la précède. Quand la dent de sagesse se coince en position horizontale le risque de carie sur la deuxième molaire est multiplié. Il est alors préconisé d’extraire la dent de sagesse.

Pour éviter toute complication qui pourrait survenir pendant l’éruption des dents de sagesse, il est vivement recommandé de consulter rapidement son chirurgien-dentiste.


En cas de non-extraction des dents de sagesse, des déplacements de dents, des problèmes d’occlusion et des douleurs persistantes peuvent apparaitre.


Icon Caducée

Déroulement de l’opération dans notre cabinet

Au cours de la première consultation, les praticiens de notre cabinet dentaire donneront au patient une information complète et éclairée sur l’opération qu’il va subir pour retirer une ou plusieurs dents de sagesse. Une radiographie dentaire sera également réalisée pour appréhender au mieux la situation et l’anatomie de la dent de sagesse et au besoin nous réaliserons un scanner via notre Cone Beam pour visualiser la position des dents de sagesse avec précision par rapport au nerf de la mandibule ou au sinus et adapter les soins en fonction des cas présentés par le patient.


L’intervention se déroule sous anesthésie locale et est garantie sans douleur grâce aux techniques et aux instruments modernes (MEOPA, sédation, …) que les chirurgiens-dentistes emploient dans notre cabinet. Grâce à ces procédés, ils seront tout à fait en mesure de réaliser l’extraction des quatre dents de sagesse en une seule intervention. L’opération dure entre 15 et 45 minutes en fonction du nombre de dents à extraire. Une fois la dent retirée, la fermeture de la plaie est effectuée par la pose de fils de sutures résorbables qui disparaîtront naturellement.


Une fois l’opération réalisée, il est recommandé d’appliquer une poche de glace sur la zone opérée (la joue), pendant une durée de trois heures environ. Le recours à la poche de glace permettra de réduire les douleurs et le gonflement de la joue.


Pour soulager le patient, nous prescrivons des antalgiques et des corticoïdes, voire des antibiotiques selon les cas.


Une alimentation molle, tiède et peu épicée pendant plusieurs jours est conseillée pour éviter gênes et douleurs.


Le patient ne devra ni cracher, ni fumer, ni se rincer la bouche pendant les 24h qui suivent l’intervention.


  • Hématome sur la joue et/ou gonflement. Ces deux symptômes sont fréquents et totalement bénins. Ils se résorberont en quelques jours.
  • Saignements. Le site opéré peut se remettre à saigner même plusieurs jours après l’intervention. Il conviendra de placer une compresse sur la plaie et de serrer les dents dessus pendant 30 minutes pour faire cesser le saignement. Là encore pas d’inquiétude car c’est tout à fait anodin.
  • Fourmillements de la langue et/ou de la lèvre. Cela peut arriver lorsque la dent de sagesse se situe à proximité du nerf alvéolaire ou lingual. Ces fourmillements peuvent perdurer de quelques jours à quelques mois avant de cesser.
  • Anesthésie complète de la lèvre ou de la langue. C’est la complication la plus grave qui peut être engendré suite à l’extraction des dents de sagesse. Elle est due à une section du nerf. Cette anesthésie est alors définitive, c’est pourquoi il est indispensable que l’extraction des dents de sagesse soit réalisée par des chirurgiens compétents.

Nos chirurgiens dentistes sont tout particulièrement formés à ce type de chirurgie. De plus nos équipements radiographiques (scanner Cone Beam) leur permettent de situer précisément la situation de la dent de sagesse par rapport aux nerfs et d’éviter ainsi ce type de complications.