Actualités

Pathologies de la muqueuse buccale : description, prévention et soins

Pathologies de la muqueuse buccale : description, prévention et soins
La muqueuse buccale est, à l’instar de la peau, une zone particulièrement exposée aux agressions de type bactérien, viral, physique, chimique ou encore mycosique. Edouard Ouzen, docteur en chirurgie-dentaire à Vélizy-Villacoublay et membre de la Société Française de Chirurgie Orale (SFCO), vous explique les différents types de pathologies buccales et les traitements qui y sont associés.


La muqueuse de la cavité buccale forme un ensemble regroupant les gencives, le côté interne des joues et des lèvres, le palais et son voile, ainsi que la langue et le plancher de la langue.

Elle est, par sa constitution, une muqueuse assez proche de la peau. C’est pourquoi  toute agression, qu’elle soit d’origine bactérienne, virale, physique, mycologique (présence d’un champignon) ou chimique, peut avoir des répercussions sérieuses sur l’intégrité de la muqueuse. Bien que la plupart du temps bénignes, les pathologies de la muqueuse buccale doivent être considérées avec le plus grand sérieux car elles peuvent former un terrain propice à d’éventuelles dégénérescences en tumeur maligne. C’est pourquoi il est vivement recommandé de consulter votre chirurgien-dentiste si vous avez détecté la présence d’une lésion anormale dans votre bouche. 

 

Les aphtes

Les aphtes sont des ulcérations fréquentes de la muqueuse buccale. Bien que bénins, ils peuvent être gênants en raison des sensations de brûlure qu’ils provoquent. De plus, un aphte non traité implique une période de cicatrisation relativement longue (entre 10 et 15 jours).

Plusieurs facteurs favorisant l’apparition des aphtes ont été identifiés :

-       Le stress

-       Certains aliments comme les fruits à coques (noix), le gruyère, les épices, les kiwis

-       Certains médicaments (aspirine, antibiotiques)

-       Les traumatismes (blessure à la gencive, morsure, poil de brosse à dents trop durs entraînant des saignements, prothèse ou appareil dentaire irritatifs)

 

Le traitement d’un aphte passe par une phase d’élimination des causes liées aux facteurs cités au-dessus (alimentation, arrêt de prise des médicaments, soins au niveau de la bouche). Un traitement à base d’antiseptiques locaux (gels ou bains de bouche) est généralement proposé pour accélérer la cicatrisation.

 

Les candidoses

Les candidoses buccales sont causées par la prolifération d’un champignon : le Candida Albicans. Ce champignon, naturellement présent dans la bouche, devient pathogène s’il y a altération des défenses de l’organisme : diabète, sécheresse buccale, diminution immunitaire,…  Les candidoses ont généralement un aspect de plaques blanches, mais peuvent aussi s’apparenter à des plaques rouges et d’aspect lisse.

Le traitement des candidoses consiste en l’élimination des causes identifiées comme responsables (alimentation, arrêt de prise de médicaments) et est éventuellement complété par la prise de traitements médicamenteux à base d’antifongiques. L’utilisation d’un laser peut également servir à traiter efficacement la zone atteinte par la candidose.


Le lichen plan

Le lichen plan est une maladie inflammatoire bénigne qui touche la muqueuse buccale ainsi que la peau. Localisé généralement au niveau de la face interne des joues, il s’apparente le plus souvent à des stries blanchâtres entrelacées.  Les causes de cette maladie sont diverses et variées : stress, tabac, mauvaise hygiène bucco-dentaire, alimentation riche en sucres et en graisses, traumatisme mécanique, mercure contenu dans les amalgames non toléré…

Comme la plupart des dermatoses (maladie de la peau), le diagnostic du lichen plan est avant tout clinique.

Les zones atteintes d’un lichen plan présentant un changement de couleur des muqueuses et une perte d’élasticité  doivent être régulièrement contrôlées par un dentiste ou un stomatologue car elles peuvent présenter un stade précancéreux.

 

Les lésions blanches

La présence de lésions blanches ou rouges dans la cavité buccale nécessite de faire un diagnostic en raison du caractère précancéreux que revêtent certaines. C’est notamment le cas de la leucoplasie (lésion de couleur blanche) mais aussi de l’érythroplasie, qui se manifeste par la formation anormale de tâches rouges.

C’est pourquoi il est vivement recommandé de consulter s’il y a modification de l’aspect de la muqueuse buccale, même indolore.

Les causes de ces lésions peuvent avoir des origines diverses : tabac, traumatisme, accident thermique ou chimique, candidose (champignon),  virus, bactéries, certaines maladies auto-immunes…

Le traitement implique de supprimer les causes locales (tabac, alcool, bactéries, champignon). Une exérèse ou une biopsie peuvent êtres effectuées afin d’établir un examen histologique de toute la lésion.

En savoir plus sur la dermatologie buccale.

 

Par Edouard Ouzen, docteur en chirurgie dentaire à Vélizy-Villacoublay, membre de la Société Française de Chirurgie Orale (SFCO)

 

Article écrit par Administrateur Dr Ouzen Lundi 18 mai 2015