Actualités

Remplacer des dents

Remplacer des dents
Quelles sont les conséquences de la perte d'une ou plusieurs dents ? Faut-il absolument les remplacer ? Quelles sont alors les solutions prothétiques ? Par le docteur Edouard Ouzen, chirurgien-dentiste à Vélizy-Villacoublay dans les Yvelines.

Remplacer des dents


Selon une étude de la sécurité sociale, chaque français a déjà perdu 3 dents en moyenne et 17% des plus de 60 ans sont complètement édentés.

 

Quelles sont les conséquences de la perte d'une ou plusieurs dents ?


Les dents, les mâchoires, les articulations, les gencives, les lèvres, les glandes salivaires, les muscles du crâne et les muscles du cou sont des organes qui agissent en interaction afin d'assurer plusieurs grandes fonctions : la phonation, la mastication et la déglutition.


Ainsi un dérèglement de l'un de ces organes va influencer l'ensemble du système.


Lors de la perte d'une ou plusieurs dents, les dents adjacentes vont bouger ce qui entraînera des lésions des gencives et un risque accru de carie pour les dents mobilisées.


La perte d'une dent du côté gauche incitera le patient à mastiquer sur le côté droit. L'articulation droite sera alors beaucoup plus sollicitée ce qui peut entrainer une arthrose associée à des douleurs et des claquements/craquements. Le traitement de ce type d'arthrose reste aujourd’hui très complexe.


De la même façon, les muscles du crâne et du cou du côté droit travailleront beaucoup plus que ceux du côté gauche ce qui entrainera des douleurs dorsales. C'est pourquoi les ostéopathes et kinésithérapeutes nous adressent souvent leurs patients dans les cas de cervicalgies ou lombalgies.


Il est donc essentiel que les dents perdues soient remplacées dans les plus brefs délais afin de limiter toutes les complications liées à la perte des dents.

 

Quelles sont les solutions prothétiques ?

 

La prothèse amovible :

 

Cette prothèse est une solution simple, rapide et économique. Elle s'appuie sur les gencives et est retenue sur les dents résiduelles par des crochets métalliques ou peut s'insérer à l'aide d'attachements de précision intra ou extra-coronaires.


Ce type de prothèse présente de nombreux inconvénients puisqu'elle n'est pas très confortable, l'aspect amovible est souvent difficile à accepter, les crochets métalliques limitent le rendu esthétique, le faux palais est encombrant en bouche et limite en partie les sensations gustatives.


C'est pourquoi ce type de prothèse est aujourd’hui surtout proposé à des personnes en fin de vie ou comme solution provisoire en attendant de pouvoir réaliser une prothèse fixée.


Il convient aujourd’hui d'associer un minimum de 2 implants avec un système de boutons pressions sur lequel la prothèse vient se cliper. C'est ce qu'on appelle une prothèse amovible stabilisée sur implants dentaires. Ce système présente plusieurs avantages :


Coefficient masticatoire amélioré par 4

Confort augmenté car la prothèse est plus stable et plus rétentive

Certains types de crochets plus discrets que les crochets métalliques existent mais ils restent globalement peu esthétiques comparés au système de bouton pression sur implants qui est totalement invisible.


Les bridges dento portés :


Cette prothèse est fixée, c'est une solution esthétique et confortable pour remplacer les dents. Elle peut être réalisée en métal ou en céramique.

Elle nécessite toutefois de tailler les dents adjacentes et parfois même de les dévitaliser. Cette solution présente plusieurs inconvénients :

Préservation de l'intégrité des dents adjacentes

Solidarisation des dents (si l'une des dents qui supportent le bridge doit être extraite c'est l'ensemble de la structure qui est compromise)

Contraintes mécaniques augmentées sur les dents supports

Pérennité limitée (taux de survie de 72% à 10 ans)


Ces inconvénients limitent les indications des bridges dento portés aux patients pour qui il est impossible de poser des implants.

 

Les couronnes ou bridge implanto portés :

 

C'est aujourd’hui la solution optimale pour remplacer des dents. L'implant dentaire est une racine artificielle qui se fixe dans l'os des mâchoires. L'intervention et le processus de fixation sont totalement indolores.


Trois mois après la pose de l'implant le dentiste peut alors réaliser des empreintes afin de concevoir les prothèses sur implants.


Ces prothèses seront alors fixées. Cette conception présente de nombreux avantages :

Coefficient masticatoire identique à celui d'une dent naturelle

Préservation des dents adjacentes (il n'y a pas besoin de mutiler des dents)

Confort optimisé car les prothèses sont fixées

Esthétique

Longévité de la prothèse (taux de succès de 95% à 20 ans)

 

C'est pourquoi la pose d'implants dentaires reste aujourd’hui la solution de choix pour remplacer les dents.

Cette technique nécessite toutefois un plateau technique important ainsi qu'une formation du chirurgien-dentiste.

 

Par le docteur Edouard Ouzen, chirurgien-dentiste à Vélizy-Villacoublay à proximité de Paris.


Bibliographie :

 

_Long term survival rate of teeth receiving multidisciplinary treatments J Oral Rehabil Mars 2014

_Ten year follow up root filled teeth: a radiographic study of a Danish population. Int Endod J Janvier 2014

_Ten year survival of bridges in the General Dental Services in England and Wales. J Dent Nov 2012

_The survival of indirect composite resin onlays for the restoration of root filled teeth: a retrospective medium-term study. Int Endod J Janvier 2014

_Outcomes of endodontic therapy in general practice: a study by the practioners engaged in applied research and learning network. J Am Dent Assoc Mai 2012

_Long term evaluationof Dental implants, Part I: 20-Year life table analysis of a longitudinal study of more than 12 500 implants. Clin implant Dent Relat Res. Septembre 2013

_Long-term (9-12 years) outcomes of titanium implants with an oxidized surface: a retrospective investigation on 209 implants. J Oral Implantol.  Octobre 2013.

_Long term survival of dental implants placed in the grafted maxillary sinus: systematic review and meta-analysis of treatment modalities. Plos One Septembre 2013

_Practice based evidence from 29-year outcome analysis of management of the edentulous jaw using osseointegrated dental implants. J ProsthodontJuillet 2013

 
 

Article écrit par Edouard OUZEN Vendredi 25 avril 2014